Formule E : Jean-Eric Vergne pilote du jour à Marrakech !

Même s’il avait été battu par Antonio Felix da Costa à Ad Diriyah, Jean-Eric Vergne avait fait très forte impression lors de la première manche de la saison de Formule E. A Marrakech, le pilote DS TECHEETAH a encore été le plus performant… Mais une grosse erreur dans le premier virage lui coûte à nouveau la victoire.

On pouvait s’attendre à une nouvelle hiérarchie au retour des vacances de Noël… Rien n’a pourtant vraiment changé en Formule E. Les BMW sont très performantes dès les qualifications et les DS TECHEETAH sont clairement au-dessus du lot en course. La vraie progression vient surtout des Envision (motorisées par Audi).

Difficultés chez Audi

Ces trois dernières années, Virgin était associé à DS Automobiles en Formule E. Pour passer un nouveau palier, la marque française a choisi de travailler avec TECHEETAH. De son côté, Virgin a « vendu » l’équipe à la société chinoise Envision. Sans constructeur pour l’accompagner, Envision est devenue une écurie cliente d’Audi. Durant les qualifications, l’équipe sino-britannique a montré sa capacité à mieux exploiter la monoplace allemande en plaçant Sam Bird en pole position et Robin Frijns au huitième rang, tandis que – chez Audi Sport – Lucas du Grassi et Daniel Abt devaient se contenter des onzième et seizième positions sur vingt-deux !

Jean-Éric Vergne se qualifiait en premier ligne, mais André Lotterer manquait un freinage dans son tour rapide pour hériter de la dix-neuvième place sur la grille ! Comme à Ad Diriyah, BMW était dans le coup avec ses deux monoplaces en Super Pole : Antonio Felix da Costa 3e (pénalisé de 3 places plus tard) et Alexander Sims 4e… Bon point également pour Pascal Wehrlein : l’ancien pilote F1 signait le septième temps des qualifications pour ses débuts en Formule E avec Mahindra.

À l’extinction des feux, Sam Bird prenait visuellement le meilleur départ parmi les pilotes de tête. Pourtant, au freinage du premier virage, Jean-Éric Vergne tentait une manœuvre impossible : « Nous sommes des pilotes de course. J’ai vu une ouverture et j’ai tenté ma chance. Quand j’ai vu que ça ne passerait pas, j’ai préféré jeter la voiture en tête-à-queue pour ne pas ruiner la course de Sam. C’est la plus grosse erreur de ma carrière en Formule E. »

Coincé à contre-sens au milieu de la piste, Jean-Éric Vergne a dû attendre que toutes les autres monoplaces passent avant de reprendre sa course. Au terme du premier tour, le Français comptait déjà 11 secondes de retard sur le leader avec la 19e place. La course poursuite était lancée…

A mi-parcours, Vergne était déjà revenu au 13e rang et après avoir dépassé six pilotes, il était encore à 12,5 secondes du leader Antonio Felix da Costa… Mais c’est dans la seconde moitié de la course que Jean-Éric Vergne a été le plus impressionnant. Face à des pilotes plus compétitifs, le Français trouvait facilement l’ouverture pour revenir au sixième rang à moins de cinq secondes du leader.

Embrouille chez BMW

A dix minutes du drapeau à damier, Alexander Sims se portait à hauteur de son équipier Antonio Felix da Costa pour s’emparer de la première place… Les deux pilotes BMW bloquaient les roues au freinage. Antonio Felix da Costa résistait au-delà de la limite et terminait dans le mur de pneus… Piégé, Alexander Sims reprenait la bonne trajectoire derrière Jérôme d’Ambrosio, Robin Frijns et Sam Bird.

La neutralisation de la course derrière une voiture de sécurité a privé Jean-Eric Vergne et André Lotterer de minutes importantes dans leur remontée. Et le dernier tour sous drapeau vert ne leur a pas permis de progresser davantage. Vergne terminait finalement cinquième, devant Lotterer sixième.

DS en tête du championnat

Si le résultat brut n’est pas forcément positif pour les pilotes DS TECHEETAH, notamment face à Jérôme d’Ambrosio qui s’empare de la première place du classement des pilotes (troisième en Arabie saoudite et premier au Maroc), l’écurie profite d’avoir ses deux DS E-TENSE FE19 dans le top 6 pour la seconde fois consécutive pour accentuer son avance au classement des teams. Dès que tout sera mis dans le bon ordre pour commencer à enchainer les victoires, DS TECHEETAH devrait être littéralement intouchable !

Prochaine course à Santiago du Chili le 26 janvier.

Une pensée sur “Formule E : Jean-Eric Vergne pilote du jour à Marrakech !

  • 25 mai 2019 à 12 h 11 min
    Permalink

    You really make it seem really easy together with your presentation but I find this topic to be really something that I think I would never understand. It kind of feels too complex and very large for me. I am taking a look ahead in your subsequent post, I?¦ll try to get the grasp of it!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *