E-Prix de Sanya : la première victoire de Jean-Eric Vergne avec DS !

Arriverez-vous à y croire ? Malgré une première saison plutôt réussie en 2015/2016 avec deux podiums et un équipier (Sam Bird) monté sur la plus haute marche du podium, Jean-Eric Vergne n’avait encore jamais gagné un E-Prix avec la technologie mise au point par DS Performance. Anomalie effacée aujourd’hui avec une « victoire à domicile » pour DS TECHEETAH à Sanya !

Oui, même si DS TECHEETAH est officiellement implanté à Satory, dans les ateliers devenus globaux de PSA Motorsport, l’équipe possède une licence chinoise. La technologie est 100 % française, mais DS Automobiles a vu un avantage à courir sous le drapeau chinois de TECHEETAH pour gagner en visibilité sur ce marché si important. Quelle belle vision stratégique alors que Jean-Eric Vergne s’impose aujourd’hui à Sanya, devant 150 VIP installé dans une suite de l’extraordinaire hôtel Atlantis située au-dessus du circuit.

Contrairement à d’autres manches disputées depuis le début de la saison, la journée avait mal commencé… Lors des essais, les deux DS E-TENSE FE19 multipliaient les freinages très approximatifs en testant quasiment toutes les échappatoires.

Vergne 7e et Lotterer 22e de la première séance, Vergne 5e et Lotterer 14e de la seconde, on était loin de montrer une réelle capacité à s’imposer dans l’après-midi. Pourtant, les qualifications ont été plutôt bonnes. Quand on se plaignait de partir dans le premier groupe sans avoir la possibilité de réellement se battre pour la pole position en début de saison, André Lotterer et Jean-Eric Vergne ont profité de leur position de départ (respectivemeent dans les groupes 2 et 3) pour trouver de bonnes positions sur la grille. Lotterer a manqué la Super Pole de seulement 0,013 seconde et Jean-Eric Vergne validait son billet avec le cinquième temps. Lors de l’exercice ultime, le tenant du titre a signé la deuxième performance pour s’installer en première ligne aux côtés d’Oliver Rowland avec sa Nissan.

En partant de la première ligne, Jean-Eric Vergne n’avait plus aucune excuse… Pressé de mettre en cause les évènements du milieu de peloton lors de ces précédentes mésaventures, le pilote DS TECHEETAH n’avait qu’à rester aux avant-postes pour prouver qu’il pouvait boucler une course propre. Le départ s’est fait sans histoire, hormis un Full Course Yellow, dû à un raté de Felipe Nasr. Leader du championnat, Sam Bird était le second éliminé après un accrochage avec Stoffel Vandoorne.

Devant, Oliver Rowland contrôlait le peloton devant un Jean-Eric Vergne déjà attaqué par Antonio Felix da Costa. Daniel Abt, Alexander Sims et André Lotterer suivaient dans une tête de course prometteuse pour Nissan, DS, BMW et Audi, au contraire d’Envision, Mahindra et Venturi…

Le petit train a roulé dans cet ordre durant 24 minutes… Et lorsque Rowland a reçu le message de conserver son énergie pour préparer la fin de course, Jean-Eric Vergne a pris le risque : dépassement réussi pour prendre la première place à 21 minutes et un tour de l’arrivée.

Cette attaque a déclenché la période importante de la course. Vergne a attaqué pour prendre deux secondes d’avance et déclencher son ATTACK MODE tout en conservant la première place. Derrière lui, un embouteillage entrainait un contact entre André Lotterer et Alexander Sims. Le Britannique était contraint à l’abandon en milieu de piste : safety car, puis drapeau rouge à 12 minutes de l’arrivée.

Après une longue interruption, Jean-Eric Vergne donnait le tempo pour un second départ lancé. Il bouclait ses derniers tours sans être mis en danger. Derrière Oliver Rowland et Antonio Felix Da Costa, André Lotterer s’emparait de la quatrième place aux dépens de Daniel Abt et – après de multiples touchettes – Robin Frijns et Lucas di Grassi finissaient par se mettre dehors.

A Sanya, Jean-Eric Vergne n’a pas fait dans le spectaculaire. Il a travaillé avec son équipe, il a su se montrer patient pour placer l’attaque gagnante sur Oliver Rowland et il est allé décrocher le point du meilleur tour en fin de course. Sans histoire, il a pris 26 points pour se replacer à la troisième place du championnat. Depuis longtemps il réclamait un E-Prix sans histoire. On comprend pourquoi.

Avec six vainqueurs différents en six courses, et six équipes différentes, le championnat reste très indécis. Antonio Felix da Costa reprend la tête du classement devant Jérôme D’Ambrosio et Jean-Eric Vergne. Jusqu’à André Lotterer neuvième, tous les pilotes se tiennent en 21 points ! Pour les teams, les quatre premiers sont en quatre points avec Envision devant Mahindra, Audi et DS…

La Formule E prépare désormais son arrivée en Europe. Rendez-vous à Rome le 13 avril ! L’an passé, c’est DS qui s’y était imposé avec DS Virgin Racing et Sam Bird.  

E-Prix de Sanya
1 Jean-Eric Vergne (DS TECHEETAH) (Meilleur Tour)
2 Oliver Rowland (Nissan) (Pole Position)
3 Antonio Felix da Costa (BMW)
4 André Lotterer (DS TECHEETAH)
5 Daniel Abt (Audi)
6 Jérôme D’Ambrosio (Mahindra)
7 Pascal Wehrlein (Mahindra)
8 Sébastien Buemi (Nissan)
9 Mitch Evans (Jaguar)
10 Felipe Massa (Venturi)
11 Oliver Turvey (NIO)
12 Tom Dillmann (NIO)
13 Edoardo Mortara (Venturi)
14 Robin Frijns (Envision)
15 Lucas di Grassi (Audi)

Classement Pilotes
1 Antonio Felix da Costa 62 points
2 Jérôme D’Ambrosio 61 points
3 Jean-Eric Vergne 54 points
4 Sam Bird 54 points
5 Lucas di Grassi 52 points
6 Edoardo Mortara 52 points
7 Daniel Abt 44 points
8 Robin Frijns 42 points
9 André Lotterer 41 points
10 Pascal Wehrlein 36 points…

Classement Teams
1 Envision 97 points
2 Mahindra 97 points
3 Audi 96 points
4 DS TECHEETAH 95 points
5 BMW 80 points
6 Venturi 67 points
7 Nissan 46 points
8 Jaguar 37 points
9 HWA 7 points
10 NIO 6 points
11 Dragon 2 points

Une pensée sur “E-Prix de Sanya : la première victoire de Jean-Eric Vergne avec DS !

  • 25 mai 2019 à 12 h 19 min
    Permalink

    I was wondering if you ever considered changing the page layout of your blog? Its very well written; I love what youve got to say. But maybe you could a little more in the way of content so people could connect with it better. Youve got an awful lot of text for only having one or two images. Maybe you could space it out better?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *