Mexico City : encore une occasion manquée !

J’ai regardé l’E-Prix de Mexico City avec beaucoup de frustration… Le résultat de DS TECHEETAH est assez moyen. Avec la seule cinquième place d’André Lotterer (Jean-Éric Vergne termine hors des points pour la seconde fois consécutive), l’équipe marque dix points, contre 26 à Audi, 24 à Mahindra et 18 à BMW. Et pourtant, la performance est là !

Avant la course, Jean-Éric Vergne avait accordé une interview à The Sun. Pour lui, il n’était pas possible de gagner à Mexico City. Au-delà du problème que représente sa position de départ dans le Groupe 1 des qualifications (seul Antonio Felix da Costa a été en mesure de s’en sortir ce week-end), le nouveau format de course pose problème.

Jusqu’à la saison dernière, il était nécessaire de bien gérer son énergie avec ses deux monoplaces et d’avoir une régénération efficace pour pouvoir s’imposer… Avec l’arrivée de la Gen2 de la monoplace de Formule E et sa batterie plus puissante (54 kW), le nouveau format de course n’oblige plus vraiment à gérer son énergie.

En anglais dans le texte, Jean-Éric Vergne dit :

“The race format of Formula E is wrong, there is no room for energy saving which is the core of Formula E. It’s all relying on qualifying and since I’m in group 1, I probably won’t get the best part of the track, so I don’t think everything is really fair at the moment. So I’m trying to find something, I probably cannot win at the moment. Hopefully the race format will change in the future. It will be more what Formula E is all about which means energy saving and we’re [Techeetah] quite good at that.”

The Sun – 15 février

Et ce qu’il s’est passé est exactement ce que Jean-Eric Vergne avait prédit. Deuxième de son groupe de qualification (qui regroupait les cinq pilotes les mieux placés au championnat), il est parti de la huitième place de la grille. Et s’il a réussi à passer Alexander Sims au départ, le pilote BMW l’a doublé hors-piste dans le premier tour. Quelques centaines de mètres plus tard, Vergne défendait sa position quand Nelson Piquet Jr s’est envolé sur la DS E-TENSE FE19 !

La course du Français aurait dû s’arrêter là… Mais la monoplace est solide. Et tandis que la direction de course présentait un drapeau rouge après quelques secondes sous Full Course Yellow, tout le monde rentrait au stand. Même Vergne, dépassé pourtant par Edoardo Mortara, André Lotterer et Jérôme d’Ambrosio sous drapeau jaune, parvenait à rentrer.

Après une longue pause de 25 minutes, dont a profité à DS TECHEETAH pour réparer la monoplace de Jean-Eric Vergne, la course est repartie avec Lotterer 8e et Vergne 10e. Le grand gagnant était Mortara, passé de la dixième à la septième place en un clin d’œil…

La course a alors été extrêmement lente à se décanter. A quinze minutes de la fin, Mitch Evans (l’équipier de Piquet) a perdu le contrôle de sa Jaguar pour percuter Jean-Éric Vergne dans le stadium. La DS était repoussée de la dixième à la dix-septième place, sans qu’aucune pénalité ne soit appliquée.

Huitième et quinzième, Lotterer et Vergne abordaient alors le dernier tour en position de force avec davantage d’énergie que la concurrence. Wehrlein leader, Rowland et Buemi, troisième et quatrième avec les Nissan, et Massa neuvième, devaient ralentir. Et Di Grassi cueillait la victoire littéralement sous le drapeau à damier devant Antonio Felix da Costa et le fameux Edoardo Mortara, qui avait dépassé JEV en coupant la chicane.

Difficile de dire que les DS TECHEETAH auraient pu gagner à Mexico, mais les deux voitures auraient pu se placer dans le top 5 sans problèmes extérieurs… A noter qu’Evans termine septième sans avoir été inquiété après avoir sorti Vergne.

Prochaine manche à Hong Kong le 10 mars.

Mexico City E-Prix
1 Lucas di Grassi (Audi)
2 Antonio Felix da Costa (BMW)
3 Edoardo Mortara (Venturi)
4 Jérôme d’Ambrosio (Mahindra)
5 André Lotterer (DS TECHEETAH)
6 Pascal Wehrlein (Mahindra)
7 Mitch Evans (Jaguar)
8 Felipe Massa (Venturi)
9 Sam Bird (Envision) 
10 Daniel Abt (Audi)
11 Robin Frijns (Envision)
12 Oliver Turvey (NIO)
13 Jean-Éric Vergne (DS TECHEETAH)
14 Alexander Sims (BMW)
15 Tom Dillmann (NIO)
16 Gary Paffett (HWA)
17 José Maria Lopez (Dragon)
18 Stoffel Vandoorne (HWA)
19 Felipe Nasr (Dragon)

Classement Pilotes
1 Jérôme d’Ambrosio 53 points
2 Antonio Felix da Costa 46 points
3 Sam Bird 45 points
4 Lucas di Grassi 34 points
5 Pascal Wehrlein 30 points
6 André Lotterer 29 points
7 Robin Frijns 28 points
8 Jean-Eric Vergne 28 points
9 Mitch Evans 28 points
10 Edoardo Mortara 27 points…

Classement Teams
1 Mahindra 83 points
2 Envision 73 points
3 BMW 64 points
4 DS TECHEETAH 57 points
5 Audi 56 points
6 Venturi 31 points
7 Jaguar 29 points
8 Nissan 21 points
9 NIO 4 points
10 Dragon 2 points…

Une pensée sur “Mexico City : encore une occasion manquée !

  • 24 mai 2019 à 1 h 44 min
    Permalink

    Nice post. I was checking constantly this blog and I am impressed! Extremely helpful information particularly the last part 🙂 I care for such information a lot. I was seeking this certain information for a very long time. Thank you and best of luck.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *