Carlos Ghosn et le DS 7 CROSSBACK de l’ambassade de France

108 jours de détention dans la prison de Kosuge et Carlos Ghosn a enfin eu la possibilité de payer une caution d’un milliard de yens (8 millions d’euros) pour sortir de prison. À 16h31, un DS 7 CROSSBACK était devant la porte pour l’attendre… Pourquoi ?

L’image a fait le tour du monde. Après trois demandes de remise en liberté, l’ancien patron de Renault / Nissan / Mitsubishi a été autorisé à quitter sa cellule tokyoïte. Coiffé d’une casquette bleue, avec un masque sanitaire et habillé comme un ouvrier japonais, Carlos Ghosn a passé la porte de la prison, encadré par plusieurs policiers.

Là, des dizaines de télévisions, avec des caméras au sol et des hélicoptères, l’ont vu passer devant un DS 7 CROSSBACK avant de s’engouffrer dans un petit kei car gris.

Ce DS 7 CROSSBACK flanqué d’un drapeau français était présent pour la famille Ghosn. Sa femme et sa fille étaient présentes pour cette libération. Le DS 7 CROSSBACK était mis à disposition par l’ambassadeur de France au Japon.

2 pensées sur “Carlos Ghosn et le DS 7 CROSSBACK de l’ambassade de France

  • 26 mai 2019 à 2 h 21 min
    Permalink

    Rattling great visual appeal on this web site, I’d value it 10. cdaedeeegcde

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *