DS au cœur de l’intégration de Jaguar Land Rover chez PSA ?

Il y a quelques jours, Jaguar Land Rover (JLR) a annoncé une perte annuelle de 3,6 milliards de livres sterling (un peu plus de 4 milliards d’euros). De quoi relancer les rumeurs de rapprochements avec le Groupe PSA.

Un grand groupe PSA / FCA ne pouvait être viable alors que les deux entités voulaient avoir le pouvoir… FCA a tenté une magnifique prise de contrôle du Groupe Renault pendant une crise de gouvernance, mais l’Etat français a résisté. Les grandes manœuvres n’ont donc pas encore débuté.

Pourtant, le Groupe PSA continue d’être à l’affut de nouvelles opportunités. C’est là que Jaguar Land Rover revient sur le haut de la pile. Il y a quelques semaines, un rachat avait même été évoqué, mais Tata avait commenté qu’il n’était pas question de vendre les marques.

Un document « post-intégration » aurait pourtant été en circulation JLR. Selon l’hebdomadaire britannique, son directeur Ralf Speth n’a pas exclu les discussions entre PSA et Tata, mais il a suggéré qu’il n’y participait pas. Une première phase pourrait prendre la forme d’une coopération pour permettre au Groupe PSA de ne pas faire monter les enchères auprès de Tata, pour un groupe en décomposition.

Un investisseur a déclaré qu’il estimait qu’une sorte de rapprochement PSA-JLR était « inévitable », un sentiment soutenu par l’ancien ingénieur en chef de Land Rover. Charles Tennant a déclaré au Coventry Telegraph que JLR était dans une « spirale de la mort ».

JLR a-t-il vraiment des problèmes ou est-ce simplement une conséquence de l’effondrement des ventes de JLR en Chine ? Les chiffres difficiles suggèrent que d’autres problèmes vont se révéler.

Selon les comptes de JLR pour 2018-2019, les ventes en Amérique du Nord ont augmenté de 8,1% à 139 800 exemplaires, et celles du Royaume-Uni, de 8,7% à 117 900 unités. Toutefois, les ventes dans l’UE ont diminué de 4,5% et elles se sont effondrées de 34% en Chine. L’Amérique du Nord est maintenant le marché le plus important de JLR.

Derrière ces chiffres, il y a eu de fortes baisses dans les ventes d’Evoque et de Discovery Sport entre 2018 et 2019 (toutes deux en baisse d’environ 30%) alors que les acheteurs attendent les nouveaux modèles qui n’arriveront pas avant la seconde moitié de 2020. Le F-Pace voit ses ventes baisser de 20 %… Heureusement, les ventes d’E-Pace ont fortement augmenté, tout comme celles du Velar et le Range Rover Sport a réalisé 80 000 ventes dans le monde entier.

Des sources ont également affirmé à Autocar que JLR était à la dérive en Chine avec des relations difficiles avec les réseaux de concessionnaires et des erreurs importantes dans les ventes et le marketing. Ces sources affirment que la relation de JLR avec Chery est très délicate. Les histoires de problèmes de qualité avec la production locale sont courantes dans les médias chinois.

JLR possède actuellement treize modèles dans ses gammes en vendant moins de 600 000 exemplaires par an. Même en augmentant les immatriculations de 20 %, JLR resterait déficitaire. C’est là que PSA pourrait apporter un savoir-faire reconnu.

Land Rover pourrait alors se replacer dans un environnement très tout-terrain et Jaguar pourrait monter en gamme pour se placer au-dessus de DS tout en échangeant les savoir-faire et les technologies. La réussite de l’intégration d’Opel en seulement quelques mois serait un bon exemple à réitérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *